La crise est-elle une excuse quand son entreprise ne décolle pas ?

1 318 vues

Crise et entrepreneur en difficultéUtilisée à tout venant, la crise est devenue une façon de justifier certaines difficultés entrepreneuriales. Même s’il ne faut pas nier son impact sur les entreprises, comment être sûr que le manque de vivacité d’une entreprise n’est pas dû à un autre facteur ? Voici quelques questions à se poser avant d’accuser la crise de tous nos maux !

Mon secteur est-il trop concurrentiel ?

Motivé par son projet et par l’envie d’entreprendre, il arrive parfois que l’on fonce tête baissée sans même prendre le temps d’analyser son marché. En effet, l’étude de marché est encore trop souvent considérée comme une option et est oubliée. Pourtant, vérifier le dynamisme d’un marché et ses possibilités est essentiel pour limiter la casse.
Il sera ainsi plus difficile de percer et les efforts devront être décuplés pour se faire une place dans un secteur où la concurrence est déjà bien installée.
Si c’est déjà fait et que vous vous êtes lancé, rien n’est toutefois perdu. Vous pouvez entreprendre dès à présent l’analyse de la concurrence pour repositionner votre activité et trouver le petit truc qui vous différenciera des autres. À vous ensuite de le mettre en avant et de faire en sorte de trouver votre place. Si le secteur est vraiment trop bouché, réfléchissez à une niche qui vous distinguera dans votre domaine.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

Suis-je suffisamment visible ?

C’est la crise, je n’y arrive pas ! Avant de clamer haut et fort que votre carnet de commandes s’apparente à un désert aride, vous êtes-vous interrogé sur votre visibilité ? Que faites-vous pour que les internautes ou vos prospects vous connaissent et pensent à vous ?
Vous attendez derrière votre ordinateur que la lumière clignote quand une commande est validée ! Mauvaise réponse ! La crise ne pourra alors justifier votre immobilisme et vous allez devoir faire quelques petits efforts pour faire vivre votre entreprise.
Communiquez sur les réseaux sociaux, faites de bons articles sur votre blog, soyez actifs sur les forums ou au sein d’un groupe d’entrepreneurs, ou encore prospectez à fond. Bref, soyez là où on vous attend et aussi où on ne vous attend pas ! Une entreprise qui espère patiemment que les clients viennent à elle, ça ne marche qu’un temps ; sans doute celui de se rendre compte que l’on va droit dans le mur !

Votre politique de prix est-elle adaptée ?

Alors que des prix trop bas peuvent être soupçonneux, des prix trop élevés peuvent freiner les consommateurs. Avant de définir vos tarifs, avez-vous regardé ce qui se faisait sur le marché ? Avez-vous réfléchi à votre positionnement ?
Si vous êtes plus cher que la moyenne, votre offre répond-elle réellement aux critères du haut de gamme ? Si vous vous positionnez trop bas, allez-vous pouvoir vivre de votre activité ? Chaque politique tarifaire se défend si l’offre qu’elle représente suit et est en adéquation avec celle-ci. Par contre, des prix proposés au hasard peuvent être nuisibles.
Dans cette société où la crise justifie tout, il est intéressant de se poser les bonnes questions pour ne pas faire de la situation économique une fatalité. Bien qu’elle soit une réalité et que certains entrepreneurs en souffrent grandement malgré des efforts considérables pour s’en sortir, d’autres se cachent derrière la crise pour justifier un échec pourtant évitable.
Et vous, quelles sont vos solutions pour dépasser la crise ?

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

1 réponse
  1. cyberinfos dit :

    Pour moi, la publicité a revenus partagés reste le moyen le plus rapide et le plus sérieux pour faire de l’argent a domicile.

    Pourquoi ?
    C’est tout simple, des personnes (annonceurs) paient des plates formes afin de faire de la publicité pour leur site internet, afin de faire que leur site soit visible sur internet, afin que des personnes viennent visiter leur site.

    En visitant leur site, vous toucherez donc une partie de la commission que l’annonceur a payé à la plateforme qui diffuse sont site.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *