Faut-il avoir des cartes de visites quand on travaille à domicile ?

1 621 vues

Depuis bientôt deux décennies, on clame haut et fort la fin des cartes de visite. Celles-ci pourtant résistent aux avancées technologiques et semblent bien décidées à s’imposer. Mais pour combien de temps ?

La carte de visite 2.0

Cela fait quelques mois que les QR-Codes sont partout et que l’on tente de les faire passer pour les remplaçants légitimes de nos petits bouts de carton.

Avant d’analyser de nouveau phénomène, regardons déjà de quoi il s’agit.

Le QR-Code est une sorte de carte de visite 2.0, soit une carte de visite dématérialisée. Ce code reprend les coordonnées de l’entreprise (ex : nom, site web, mail…), et peut être lu grâce à une application à installer sur votre smartphone.

Son avantage : l’interlocuteur n’a qu’à scanner le code avec son téléphone portable et n’a plus de saisie manuelle à effectuer. Finis donc les supports papiers et place aux nouvelles technologies.

Un gain de temps pour les hommes d’affaires pressés et sans doute aussi un bon moyen de montrer que l’on est un « entrepreneur fashion » !

La smart card : la carte du futur ?

Créées par une entreprise dont nous tairons le nom, les smart cards tentent elles-aussi de faire de la concurrence à nos cartes de visite cartonnées.

Ces cartes d’un nouveau genre, et qui ont l’épaisseur d’une carte de crédit, permettent de visualiser des informations sur un écran à cristaux liquides grâce à une puce. Les applications disponibles sont multiples. Parmi elles, on trouve la carte de visite multimédia, qui se compose d’animations, de films et même de messages publicitaires.

Un pas de plus vers le futur. L’article ne précise toutefois pas le coût d’un tel gadget, dont l’utilisation reste pour le moment très confidentielle.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

La carte de visite classique : un avenir assuré

Malgré l’essor des moyens de communication virtuels, nos bonnes vieilles cartes de visite restent incontournables. Il n’est d’ailleurs pas rare que l’un des premiers réflexes des créateurs d’entreprise soit de faire une provision de cartes.

Elles s’adaptent, en effet, à chaque univers, chaque domaine professionnel pour refléter la personnalité de son créateur et son secteur d’activité. Très sobres pour un consultant ou un banquier, elles peuvent devenir très colorées pour un créateur de bijoux ou un graphiste.

On les trouve la plupart du temps sous leur forme rectangulaire, bien pratique pour les glisser dans un portefeuille. L’originalité entre les entreprises se fait plutôt sur certains détails, tels que les logos ou le vernis qui en recouvre certaines. Très chic le vernis, soit dit en passant !

Les cartes de visite permettent donc elles aussi de faire preuve de créativité. Par exemple, de nombreux graphistes proposent désormais de travailler sur le look de vos cartes pour les rendre à votre image. Innovation et qualité sont alors de mise. Pour les autres, vous pourrez les créer rapidement sur Internet par le biais de divers prestataires en ligne, qui proposent des formules clés en main.

Vous l’aurez compris, nos cartes de visite en carton n’ont pas vraiment de soucis à se faire. Selon une récente enquête, il semblerait même que ce soit dans les pays les plus informatisés qu’elles sont les plus nombreuses. Comme quoi, les entrepreneurs d’aujourd’hui préfèrent mettre en avant l’aspect relationnel et les échanges en face-à-face.

Un constat très positif à l’heure où il est pourtant si facile de se cacher derrière son écran d’ordinateur, et de limiter peu à peu les contacts humains.

Emmanuelle COLLIN – Virtual Papyrus

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

6 réponses
  1. Isabelle PAINOT dit :

    Je suis plutôt carte de visite classique. Je trouve qu’aujourd’hui encore c’est la trace que laisse un professionnel, au-delà même des plaquettes de communication. La carte de visite demeure le « petit carton » à portée de main qu’on peut laisser partout et ainsi se répandre …

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *