Fixer son prix de vente : 9 éléments à prendre en compte

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Fixer son tarif ou le prix de vente d’un produit est une tâche difficile, quel que soit l’angle sous lequel on l’aborde.

Les problèmes sont les suivants :

– Il est difficile de déterminer si avec le tarif ou le prix de vente que nous fixons, nous allons réussir à être rentables ou a sufisement bien notre vie

– D’un autre côté, on se demande souvent si le tarif ou prix de vente fixé permet de bien vendre sa prestation ou son produit

– Il arrive que nous ayons tendance à comparer avec la concurrence.

Les problèmes pour fixer un nouveau prix sont nombreux et heureusement nous avons une solution à vous apporter.

Nous vous conseillons de prendre en compte 9 facteurs très précis pour déterminer vos tarifs ou prix de vente de produits.

En prenant en compte ces 9 facteurs, vous devriez normalement trouver le juste tarif de votre prestation ou le bon prix de vente de votre produit.

tarif

Voici les neuf facteurs à garder à l’esprit  pour fixer votre tarif ou prix de vente de produit

1. Vos coûts

Si votre tarif ne vous permet pas de couvrir vos coûts, c’est l’échec assuré. La meilleure chose à faire est de calculer la totalité de vos coûts et de diviser le chiffre obtenu par le nombre d’heures que vous comptez consacrer à votre activité durant l’année. Quoi que vous fassiez, ne comptez pas l’ensemble des heures ouvrables : il est impératif de prendre en compte vos vacances, congés maladies, heures passées aux tâches administratives, jours chômés, etc.
Veillez à y inclure tous les coûts cachés de votre activité : assurance, factures impayées, impôts etc.

2. Votre bénéfice

Vous devez réfléchir à la somme dont vous voulez disposer après avoir couvert tous vos frais. C’est votre gagne-pain, après tout.

3. La demande

Si vos services sont très demandés, vous pourrez augmenter votre tarif. Si, en revanche, le travail manque, vous devrez le baisser pour rester concurrentielle.
Les signes indiquant une forte demande : un surcroît d’offres de travail qui arrivent dans votre boîte mail, d’autres indépendants surchargés et vos clients vous disant qu’ils ont du mal à trouver quelqu’un pour leur projet.

Les signes indiquant une faible demande : une forte concurrence pour chaque projet, un manque de travail et des indépendants retrouvant le chemin du salariat.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

4. Les tarifs pratiqués

Il est difficile de connaître le tarif de vos concurrents, mais essayez quand même de vous renseigner. Déterminez les tarifs pratiqués par les grosses entreprises et les autres indépendants. Mieux vous connaîtrez les prix et les services proposés par vos concurrents, mieux vous saurez trouver votre place sur le marché.

5. Vos compétences

Tous les indépendants n’offrent pas les mêmes services, et les tarifs doivent être modulés en fonction de cela. Vous pouvez pratiquer un certain tarif horaire à vos débuts, il sera plus important quand vous cesserez votre activité. En effet, à différentes périodes vous disposerez de compétences différentes et fournirez différents niveaux de service. Quel que soit votre tarif, il doit correspondre à vos compétences.

6. Votre expérience

Bien qu’on fasse souvent l’amalgame entre expérience et compétences, il s’agit de deux choses bien distinctes. Prenez deux photographes aussi talentueux l’un que l’autre : si l’un des deux a plus d’expérience, il saura mieux s’occuper de ses clients, prévoir l’émergence de problèmes potentiels (et donc permettre à son client d’économiser temps et argent), deviner ce qui plaira à un certain public, etc. Votre niveau d’expérience doit avoir un impact sur votre tarif.

7. Votre stratégie commerciale

Votre stratégie a une influence énorme sur vos tarifs. Prenons Renault et Rolls comme exemple : même s’ils fabriquaient la même voiture, ils ne la vendraient pas au même prix. Déterminez l’espace que vous désirez occuper sur le marché : services petits prix et sans prétentions, de luxe ou quelque part entre les deux.

8. Vos services

Les services que vous offrez à vos clients auront aussi un impact sur vos tarifs. Êtes-vous un perfectionniste ? Disponible 24h/24, 7j/7 ? Ou préférez-vous imposer une communication minimum pour réduire les coûts ? Quoi qu’il en soit, il est impératif d’ajuster votre tarif en fonction du type et du niveau de service que vous offrez.

9. Connaître votre client

Votre tarif variera en fonction de vos clients, et ce pour plusieurs raisons. Certains clients exigent plus d’efforts, d’autres vous font courir des risques, d’autres sont des réguliers, d’autres proposent des projets que vous mourez d’envie de prendre en charge, d’autres encore sont à fuir comme la peste. Vous devriez moduler vos tarifs de façon à prendre ces facteurs en compte.

Un conseil : prenez votre temps

Plus vous réfléchirez aux raisons qui motivent votre choix de tarif, plus il vous sera facile de le déterminer. Comme pour tout, vous procéderez par tâtonnements et changerez souvent vos prix en fonction du taux de projets remportés et perdus.

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
1 réponse
  1. netah dit :

    Bonjour,

    Je me permets de vous présenter une appli facebook en cours d’amélioration qui permet de calculer un tarif « rentable » et un tarif « optimal » en fonction de nombreux critères (statut, charges, niveau de vie…) et de le comparer au tarif que l’on souhaite appliquer (dans ce cas, l’appli nous donne le nombre de jours à facturer) et aux tarifs généralement pratiqués par les concurrents. L’appli nous donne également un « équivalent salarié » pour ceux qui se demandent s’ils peuvent quitter leur emploi.

    Sans prétention mais je l’espère pratique : http://apps.facebook.com/freelances/

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *