Savoir rebondir après un échec

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

11192342_mSubir un échec professionnel ou personnel peut-être vécu comme une tragédie, et certains de ces « accidents de la vie » peuvent être difficiles à surmonter. Ils peuvent générer un sentiment de frustration qui vous bloque pour avancer. Laissez votre culpabilité de côté et prenez l’option « positive attitude », à savoir, que chaque mauvaise expérience fait partie de l’apprentissage. Rares sont les expériences qui connaissent un succès dès le début sans passer par des phases de doutes et de remises en cause. Analysez vos échecs et concentrez votre énergie à reconstruire votre projet doivent être votre cheval de bataille !

Une qualité essentielle : la persévérance !

Prenons exemple sur quelques célébrités :

JK. Rowling : avant de connaître le succès avec son roman « Harry Potter », JK. Rowling n’était qu’une mère divorcée qui avait du mal à s’en sortir. Sa persévérance a fait d’elle une milliardaire !

Steven Spielberg : ce célèbre réalisateur s’est vu refuser l’accès 3 fois à une école de théâtre, cinéma et télévision à l’Université de Californie du Sud. Il s’est finalement inscrit dans une autre école et a abandonné ses études avant le diplôme pour devenir réalisateur. Il est finalement retourné aux études 35 ans après (en 2002) pour obtenir son diplôme.

Stephen King : cet écrivain, initialement professeur d’anglais et écrivain de nouvelles pour joindre les deux bouts, s’est vu refuser 30 fois la publication de son livre « Carrie » ! Bien décidé à abandonner, c’est sur l’insistance de sa femme qu’il a persévéré. En 2011, il aurait vendu entre 300 et 350 millions de livres.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

Vous et moi : nous n’avons pas abandonné quand nous avons appris à marcher ! Tout bébé, à l’apprentissage de la marche, se prend gamelles sur gamelles…Mais on essaye encore et encore et on s’améliore dans l’équilibre et la coordination, jusqu’à ce que l’on marche correctement et que l’on avance…

Analyser les causes de l’échec

Il est important, une fois l’échec accepté émotionnellement, de pouvoir en identifier les causes, les analyser et faire que ces accidents de parcours deviennent des atouts. Les erreurs faites sur un projet ne sont pas forcément toutes de votre faute, il ne faut pas non plus en assumer l’entière responsabilité. Afin d’être objectif, il est primordial d’être honnête envers ses erreurs et assumer celles qui vous reviennent.

Analysez-les en détail, peut-être avez-vous oublié une étape dans la faisabilité du projet, le contexte de développement n’était peut être pas adapté. De multiples raisons peuvent se révéler être finalement de mauvais choix.

Dites-vous qu’un coup dur peut se révéler être une chance et est aussi riche d’enseignement que la victoire.

Avoir foi en ses compétences

Subir un échec, en plus d’être démoralisant, a pu vous faire douter sur vos compétences et générer un doute et une perte de confiance en vous. Vous aurez peur du regard des autres puisque vous serez en échec !

Ne vous laissez pas abattre et n’hésitez pas à lister vos points faibles et points forts en toute objectivité, les situations professionnelles dans lesquelles vous êtes à l’aise et celles où vous l’êtes moins. Identifiez ensuite vos ambitions professionnelles, vous pourrez ainsi définir des objectifs à atteindre à la hauteur de vos compétences.

Il est important de se focaliser sur un point fort et le développer, et pourquoi pas améliorer vos activités autour de ce point fort.

Une des données fondamentales est de croire en son projet et en ses capacités pour le mener à bien, peu importe les obstacles qui surviendront au cours de la réalisation du projet.

 

Notez qu’un échec n’est pas définitif et comme le dit Winston Churchill : « Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme ».

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *