Travailler à son compte c’est accepter d’avoir des revenus instables

1 831 vues

Travailler à son compte fait rêver de nombreuses personnes. Pas de patron, des horaires libres, un salaire dépendant de notre volonté sont les points positifs que la majorité de gens voit dans le travail d’indépendant. Même si ce type d’activité présente des avantages non négligeables, il y a également de nombreux inconvénients qui ont souvent tendance à être oubliés. Petit tour d’horizon des principaux obstacles rencontrés par les travailleurs indépendants. 

Des revenus en dents de scie

L’un des principaux inconvénients du travail indépendant est, bien entendu, l’irrégularité des revenus. Travailler à son compte, c’est dire adieu au salaire versé sur son compte bancaire tous les mois. Les périodes creuses sont nombreuses tout au long d’une carrière d’indépendant, surtout lorsque l’on débute son activité.

De très bons mois, d’autres plutôt moyens et des mois de néant sont le quotidien de millions de travailleurs indépendants dans le monde. Avant de se lancer dans cette aventure, il faut prendre en compte ce facteur. Un salarié possède un revenu régulier et fixe,un indépendant un revenu parfois plus élevé mais aussi plus irrégulier. Cela peut poser des problèmes lors d’investissements financiers. En effet, il n’est pas toujours facile de négocier des crédits auprès des banques lorsque la rémunération n’est pas régulière.

Des clients irréguliers

L’une des clefs pour avoir des revenus à peu près constants est de trouver missions régulières. Avoir plusieurs clients qui passent des commandes tous les mois permet de s’assurer revenu mensuel minimum. Malheureusement, ce type de client ne court pas les rues. Il faut généralement démarcher durant de nombreux mois pour trouver la perle rare et débuter une collaboration régulière.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

Même en travaillant régulièrement pour une entreprise, il arrive que le client fasse appel à d’autres prestataires, notamment s’il trouve des services moins chers. Restrictions de budgets, faillites sont également des menaces pour le travailleur indépendant qui, en perdant ses clients, perd une partie de son chiffre d’affaires.

Les clients non réguliers, c’est-à-dire les clients qui ne font appel au prestataire qu’une seule fois, permettent d’augmenter le chiffre d’affaires du mois en cours mais la recherche de nouveaux clients doit recommencer à peine la mission terminée.

Le travail avant le plaisir

Travail du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h, 13ème mois et tickets restaurant, ça vous tente ? Oubliez tout ça si vous souhaitez travailler à votre compte. Votre rythme de travail, surtout lors du lancement de votre activité, sera plutôt proche de 60h par semaine avec des horaires parfois décalés. Certains week-end et jours fériés passeront à la trappe lors de commandes urgentes et vos soirées seront parfois entièrement consacrées à votre travail.

Quand ce ne sont pas les commandes qui vous empêchent de profiter de votre temps libre, c’est la comptabilité, la prospection de nouveaux clients, la mise à jour de vos outils promotionnels….contrairement à  la vie professionnelle d’un salarié, celle d’un indépendant ne s’arrête pas aux heures de travail.

La vie d’indépendant est loin d’être un long fleuve tranquille. Recherche de missions, fidélisation de la clientèle, mise à jour des documents administratifs, semaines parfois très longues, sont des difficultés auxquelles sont confrontées un jour ou l’autre les personnes travaillant à leur compte. Bien loin de la vie dorée de quelques entrepreneurs d’exception, celle de la plupart des indépendants est semée d’embûches. Cependant, avec des efforts et de la persévérance, une belle vie professionnelle est tout à fait possible.

Fanny

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

12 réponses
  1. vang dit :

    Gagner sa vie sur internet est aussi difficile que de gagner sa vie dans la vie de tous les jours. Y’en aura toujours qui gagneront plus que d’autres. Y’en aura toujours pour qui tout semble facile alors que les autres essayent de s’en sortir.

    Nadal vient juste de sortir un livre espagnol intitulé: Comment gagner Rolland Garros à coup sur !!!

    Non gagner un complément de revenu sur internet est possible mais gagner sa vie sur internet est un métier, une vocation, un art et sans connaissances c’est impossible. Ce qui fait gagner de l’argent à certains c’est simplement l’ignorance des autres. Ne dit on pas que le malheur des uns fait le bonheur des autres. Ceux qui gagnent très bien leur vie sur internet sont des pros , des experts, des gens doués avec des facultés au delà de la moyenne. Pour gagner de l’argent sur internet, il faut déjà prendre conscience que ce ne sera pas facile et qu’il faudra faite de son mieux.

    Essayons simplement d’arrondir nos fins de mois avec tous les systèmes gratuits à notre disposition. Trouvez la bonne opportunité et saisissez là et abandonnez tous les systèmes bidons qui ne vous feront perdre que du temps et de l’argent.

    Répondre
  2. Jérôme dit :

    Excellent article effectivement qui retrace bien, selon moi, les obstacles que l’on rencontre quand on débute. Par contre, pour les horaires de travail, je trouve que tu as même été sympa en disant 60h (moi après un an, je suis plus près des 80h/sem)

    Après, je rejoins Julien dans sa logique qu’il y a une vocation derrière l’entrepreneuriat. D’ailleurs, on cherche toujours à repousser ses limites pour être novateur et créateur.

    Répondre
  3. Céline dit :

    En tant que télésecrétaire, on peut également exercer en coopérative et lisser son salaire.
    Depuis quasi trois ans que j’ai lancé mon activité au sein de Coopaname, mon salaire est tout à fait fixe et je peux compter sur la même somme tous les mois grâce à la trésorerie dégagée.

    Répondre
  4. Fanny dit :

    @Alexandra, merci beaucoup pour le compliment.

    @Antoine. Effectivement, pour être entrepreneur il faut savoir s’adapter rapidement et être polyvalent (un peu comme un couteau suisse en fait).
    Les deux statuts ont leurs avantages et leur inconvénients. Pour moi, travailler en tant qu’indépendant demande une certaine rigueur, une capacité à « s’auto-motiver » et à se remettre en question.

    Répondre
  5. Antoine dit :

    J’ai toujours pensé qu’il fallait être né pour ça. Soit on s’éclate comme entrepreneur, soit il vaut largement mieux être salarié.

    Je remarque aussi que les entrepreneurs sont un peu des moutons à 5 pattes. Il faut savoir tout faire (ou au moins avoir des notions dans tout) : compta, commercial, technique, …

    Répondre
  6. Fanny dit :

    Merci pour ces commentaires!

    @Floriane, je suis dans le même cas que toi et je sais que rien n’est gagné.
    De nombreuses personnes croient que ma vie est plus facile parce que je suis indépendante et que je n’ai pas de patron. Ils sont pourtant bien loin de la réalité.

    @Julien. Je pense que je n’ai pas cherché à faire un article pour « booster » les personnes souhaitant se mettre à leur compte mais plutôt à faire un rappel des difficultés qui attendent ces personnes là. Etre indépendant est une très belle aventure c’est certain mais il est important de savoir où l’on met les pieds!

    Répondre
  7. Julien Arcin dit :

    Sympa cet article, mais pas très encourageant !
    Bosser en tant qu’indépendant est loin d’être la panacée, mais c’est quand même une vraie aventure. Tout le monde n’est pas né pour être entrepreneur, mais ceux qui le sont adorent ça 🙂

    Répondre
  8. Floriane dit :

    Bonjour Fanny
    Superbe article,exactement ce que j’explique à ceux qui font leur « Calimero » en pensant qu’on est milliardaires en créant une etp.
    Il ne faut pas rêver la liberté et le bonheur ont un prix !
    Mais que de travail en amont, c’est clair qu’il faut avoir une solide motivation les mois « sans » et il y en a.
    J’en suis à 1 an 1/2 et rien n’est gagné loin de là, l’échéance des 3 ans est bien réélle.
    Courage à tous
    Floriane

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *