Se lancer comme Coach

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

De nombreux dirigeants font appel à un coach aussi bien dans des domaines professionnels que personnels. Plus qu’un phénomène de mode, le coaching fait partie intégrante de la culture et du mode de fonctionnement d’une entreprise. Qui se cache derrière ce terme apparu en Europe dans les années 1980 ? Voici en 4 points, le portrait que l’on doit avoir d’un coach.

 

 

Le rôle du coach

Revenons tout d’abord sur la définition d’un coach. Il est décrit comme un accompagnateur professionnel, spécialisé dans un domaine, permettant à la personne coachée d’approfondir ses connaissances et d’améliorer ses performances, dans le but de réaliser ses objectifs dans sa vie professionnelle et/ou personnelle. On parle ainsi de coach sportif, en marketing, de vie…et un des plus récents… coach en orthographe !

Son objectif sera, par exemple, de vous faire écrire un courrier, un curriculum vitae ou un rapport sans fautes d’orthographe. Quant à votre objectif ? Celui d’être crédible face à un recruteur ou dans le cadre d’échanges entre collègues.

Retenez bien cette phrase qui résume le rôle du coach : il aide les autres à apprendre au lieu de leur donner les réponses.

Le profil du coach

Devenir coach ne s’improvise pas. C’est un métier qui fait rêver plus d’un cadre en recherche de reconversion, de part son indépendance d’action et la richesse de ses relations humaines.

Seulement, un bon coach doit avoir une solide expérience à partager basée sur un parcours qui se doit d’être varié. Son savoir-faire sera apprécié, il doit être capable de gérer les problématiques sans entraîner la personne coachée dans les zones d’ombres qu’il peut lui-même connaître. C’est pourquoi, un coach doit se former régulièrement. Outre les formations classiques, basées sur les relations humaines et pédagogiques, le coach doit surtout se former en communication, en étude des comportements et connaître les techniques de régulation.

Un bon coach, prend le rôle d’un animateur au cours de ses sessions. Il ne donne pas un cours, ce n’est pas un professeur. Il est effectivement là pour vous apprendre des techniques afin d’atteindre vos objectifs. Néanmoins, il le fait sur la base d’une communication (en groupe ou en individuel). Il part de votre besoin et, sur fond d’échanges et de réflexions, vous ouvre la voie vers la solution à adopter.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

Ses qualités

Avoir une expérience diversifiée et un savoir-faire à partager auprès des personnes coachées n’est pas suffisant pour être un bon coach ! Il est indispensable d’avoir certaines qualités humaines pour exercer ce métier. Les principales qualités à avoir sont les suivantes :

le détachement : il est important d’appliquer un certain détachement par rapport au domaine d’activité du coaché, ce qui est moins évident quand c’est également votre domaine de prédilection !

l’écoute : vous devrez sans cesse être en mode « écoute » et faire preuve d’empathie. Avoir une écoute active vous permettra de mémoriser rapidement les informations que l’on vous transmettra.

la positive attitude : elle se traduit par la confiance en vous et en vos coachés. Laissez-les libres de toute expression. Ces sessions, que vous animées, sont un lieu d’échange qui leur permet d’aller de l’avant et de s’améliorer. Ne les bridés pas au risque qu’ils se ferment et ne communiquent plus.

être constructif : concentrez-vous sur le but à atteindre et les efforts mis en place pour y arriver plutôt que sur les erreurs et échecs. Votre public vous trouvera d’autant plus professionnel si vous les encouragez à aller de l’avant.

Son réseau

Comme je vous l’ai expliqué ci-dessus, un coach doit avoir une expérience variée et un savoir-faire solide à partager. Mais se lancer dans cette activité sans références n’est pas chose aisée. Croire que votre premier contrat sera signé avec un inconnu est, pour un débutant, illusoire.

C’est pourquoi, vous créer un réseau, est primordial ! Oui, mais comment ? De par vos expériences professionnelles passées, vous avez lié des relations avec des collègues, des supérieurs hiérarchiques, des clients… Votre premier réseau se créé de cette manière ; commencez par démarcher votre carnet d’adresses. Ces personnes vous ont fait confiance par le passé, elles continueront à croire en vous et feront votre réputation et développeront votre crédibilité.

Se lancer comme coach nécessite de sérieux atouts aussi bien personnels que professionnels, humains que techniques. C’est un métier très riche en relations. Il permet, grâce à son attitude positive, de rendre l’environnement de travail plus agréable à vivre, et par conséquent d’améliorer le bien-être au travail.

Sophie FLEURY

 

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
6 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *