Le boom des créations faites à la main

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Elles sont partout et ont envahi la toile ces dernières années. Créatrices de bijoux, d’objets de déco ou de vêtements, ce sont les reines du fait main. Messieurs, vous l’aurez compris, ce type d’entreprise concerne surtout des femmes…

 

Le jour où tout a commencé

Après qu’on vous ait demandé un jour dans quel magasin vous aviez acheté ce collier original ou cette petite robe portée par votre fille, vous vous êtes dit « Pourquoi pas ? ».

Oui, pourquoi ne pas franchir le pas et tenter de vivre de votre passion. L’idée est franchement séduisante et semble être la promesse d’un bel avenir. C’est ce que se sont dit ces femmes, mamans pour la plupart, qui y ont vu la solution pour un épanouissement tant personnel que professionnel. Mais qu’en est-il concrètement ?

La rentabilité des créations faites à la main

Comme dans chaque création d’entreprise, mieux vaut ne pas être trop pressée pour espérer récolter quelques bénéfices. Si la 1ére année est souvent déficitaire et la 2éme permet de se stabiliser, il faudra généralement attendre le 3éme exercice pour obtenir un chiffre d’affaires positif.

En vivre est donc souvent difficile et, pour ce faire, il faut mettre le maximum de chances de votre côté. En effet, les créatrices qui parviennent à tirer leur épingle du jeu (et il y en a de nombreuses fort heureusement) sont celles qui font preuve d’originalité, qui mettent l’accent sur la qualité de leurs créations, mais surtout qui communiquent encore et encore autour de leur activité. Se faire connaître et reconnaître est essentiel pour se faire une place parmi les centaines de concurrentes présentes dans ce secteur.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

Par ailleurs, même si la rentabilité n’est pas toujours au rendez-vous, il ressort chez ces spécialistes du fait main un vrai sentiment d’épanouissement personnel. Une richesse certes non comptable, mais qui n’en reste pas moins importante !

Qui ? Quoi ? Combien ?

La bonne nouvelle est qu’aucun diplôme n’est exigé pour débuter une activité de création du type bijoux, objets ou vêtements. Pour vous lancer dans le « Made in home », il vous suffira donc d’être un tant soit peu bricoleuse, d’avoir une imagination débordante et un réel talent dans ce que vous voulez créer.

Quant au choix du statut, la majorité des créatrices adopte celui de l’auto-entrepreneur. Les faibles charges qui pèsent sur ce type d’entreprise (12% pour les ventes de marchandises – BIC) et la simplicité des formalités en font le statut star de ces entrepreneuses. Un seul bémol toutefois. En tant qu’auto-entrepreneur, vous n’aurez pas la possibilité de récupérer la TVA sur vos achats de fournitures, ce qui peut s’avérer problématique. Le choix de votre statut est donc à méditer selon les spécificités de votre propre business.

Finalement, l’avantage des créations faites à la main est qu’elles peuvent être fabriquées depuis votre domicile. L’idéal est alors d’avoir un petit atelier ou une pièce dédiée à votre activité dans laquelle vous pourrez stocker vos fournitures et votre matériel. Pour celles qui n’ont pas la possibilité d’avoir un espace de travail défini, rassurez-vous ! En effet, de nombreuses créatrices œuvrent sur un petit coin de table et cela ne gâche en rien la beauté de leurs réalisations.

Vous avez un incroyable talent et vous rêvez de vivre de votre passion, le moment est peut-être venu de vous lancer dans cette aventure palpitante, ou du moins d’y réfléchir !

Emmanuelle COLLIN – Virtual Papyrus

 

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
4 réponses
  1. Martine dit :

    Depuis cet hiver et à la demande d’une amie, j’ai fait mon premier pull pour chien de petite taille, puis ayant des difficultés à lui attraper les pattes pour lui enfiler le pull, je faisais un second modèle avec des pattes de fermeture sur le dos, et finition avec deux boutons pour l’esthétique. Puis une autre amie ayant vu mes deux premiers modèles, m’a demandé d’en fait pour ses Shitsu (un mâle et une femelle) je connais ces chiens et leur caractère, donc pour la femelle je faisais un pull ornée de perles nacrées sur le dos, et le rebord du col roulé avant une rangée de laine peluche, pour faire un effet fourrure, et pour le male, je trouvais une laine un peu plus épaisse effet velours, en lui mettant une boucle sur le dos, rappelant un peu le poing américain, car le chien malgré sa petite taille s’appelle Tyzon. Et depuis n’ayant pas eu de demande de pull pour chien, j’ai fait deux petits pulls et une veste, et 3 paires de chaussons pour le futur bébé d’une amie, tout en y mettant ma touche personnelle de fantaisie selon mon imagination.
    A Noel, j’ai également tricotés des petits vêtements pour la poupée de ma petite nièce, me basant sur des modèles pour les dimensions, mais aucune de mes créations n’ont été copiées, elles sont toutes issues de mon imagination.
    Si quelqu’un a une idée pour que je puisse exploiter cela, je suis à l’écoute.
    Merci d’avance

    Répondre
  2. Philippe dit :

    Pour ma part, j’adore le fait-main. C’est souvent original et personnalisé.
    Me concernant, j’écris et donc, c’est aussi du fait-main.
    Pour visiter mon livre qui vient enfin d’être publié :
    http://OUA.be/97.e
    D’après les premiers résultats, je suis satisfait. En attendant, merci de votre aimable lecture.
    Philippe, ce jeudi.

    Répondre
  3. Delphine dit :

    Avoir un talent de créateur c’est bien mais si l’on n’a pas les moyens de communiquer pour vendre son talent c’est difficile d’en vivre. Il faut alors simplement penser épanouissement personnel et revenu complémentaire.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *