Reporter-photographe, un job d’action

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

 

S’il existe un métier fait pour les globe-trotters et les artistes, c’est bien celui de photographe-reporter. Appareil photo autour du cou, il sillonne le monde entier pour retracer l’actualité à travers ses clichés. Si vous aimez l’information et la photographie, ce métier est peut-être fait pour vous.

Des missions variées

Comme tout photographe professionnel, celui de photographe-reporter consiste essentiellement à prendre des clichés. Ses thèmes de prédilection sont multiples et touchent essentiellement à l’actualité au sens large du terme. Sport, politique, culture, social, people, etc., son objectif capture les instants forts du moment. Son travail est donc tout aussi important que les articles écrits car les photos illustrent des émotions, des instants particuliers, qui se suffisent souvent à eux-mêmes.

Le plus dur, mais aussi le plus stimulant pour le photographe-reporter, est de réussir à prendre le cliché qui fera mouche, celui qu’aucun de ses concurrents n’aura le temps de prendre. Il doit donc être là au bon moment et au bon endroit pour faire la différence et se démarquer de ses concurrents.

Les qualités du photographe-reporter

Savoir et aimer prendre de belles photos est le point de départ de cette activité. La particularité du photographe-reporter est qu’il doit aussi avoir une bonne culture générale et se tenir informé de l’actualité pour en comprendre les enjeux et mettre en scène les événements.

Professionnel de terrain, son relationnel et sa détermination sont de gros atouts pour s’adapter à des situations aussi diverses que passionnantes. Intervenant parfois dans des situations risquées ou conflictuelles, il lui faut savoir gérer son stress et faire preuve de sang-froid.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

Enfin, la maîtrise des techniques photographiques est indispensable puisque le photographe-reporter doit utiliser des logiciels de stockage et de retouche à l’issue de chaque séance.

Quel statut ?

La majorité des photographes-reporters sont des travailleurs indépendants. Ils travaillent sous forme de contrats avec des magazines ou des journaux, qu’ils ont auparavant démarchés avec leur book.

Ils sont alors rémunérés à partir des droits d’auteur qu’ils perçoivent pour chaque cliché. Difficile par contre d’indiquer une fourchette de rémunération, car elle est très variable selon l’expérience et le réseau du photographe. Certains s’en sortent très bien, tandis que d’autres connaissent un démarrage plus long.

Parfois, certains d’entre eux sont salariés dans des agences de presse, même si cela reste peu fréquent.

Gros plan sur les formations

En matière de formation, il n’y a aucune obligation pour les photographes-reporters puisque ce métier n’est pas règlementé. Il n’en reste pas moins qu’une formation permet d’acquérir de bonnes bases techniques et qu’elle prépare au mieux à affronter le terrain.

Des BTS photographie aux écoles spécialisées, le choix est large. Parmi cette offre de formation, pourquoi ne pas choisir un cursus à distance ?

Une possibilité méconnue mais qui offre pourtant les mêmes compétences, et a l’avantage d’être plus souple et de s’adapter à votre situation. Pour bénéficier d’une formation à distance qui allie performance, flexibilité et confort, remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir une documentation gratuite.

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *