Comment devenir décorateur designer d’intérieur

S’il y a un hobby qui est tendance, c’est bien la décoration d’intérieur. À en croire le succès des émissions de télévision ou des magasins de bricolage, les Français apprécient de décorer leur habitat pour en faire un cocon à leur image. Mais pour certains, la décoration d’intérieur est bien plus que cela. L’idée d’en faire un métier à part entière a germé dans leur esprit, jusqu’à devenir un projet bien concret.

devenir décorateur d'intérieur

Zoom sur le métier de décorateur designer d’intérieur freelance

Ce professionnel a pour mission l’aménagement et le design des espaces intérieurs dans le but de les rendre plus beaux, plus agréables à vivre et plus fonctionnels. Son travail est donc essentiellement esthétique, puisqu’il ne modifie pas la structure profonde des lieux. Lire la suite

Comment devenir illustrateur de jeunesse ?

Créatif, armé d’un bon coup de crayon et d’un esprit enfantin aiguisé, un illustrateur de jeunesse met en images des livres de jeunesse. Découvrez cette activité et les compétences nécessaires pour vous lancer.

Devenir illustrateur de jeunesse

Quelles missions pour un illustrateur de jeunesse ?

Bercé par la littérature enfantine, son principal outil de travail est des crayons de couleur bien taillés et des feutres colorés. Avec, il imagine des images à partir des textes et du cahier des charges fournis par son client.

Mais, il ne peut pas faire ce que bon lui semble. L’illustrateur doit répondre aux contraintes qu’on lui a fixées, telles que la nature de l’ouvrage, l’âge des lecteurs, la charte graphique, etc. Celles-ci sont par ailleurs liées à l’organisation du travail, car la date de livraison et la rémunération sont définies par le client.

Aussi, pour faire ses dessins, l’illustrateur de jeunesse doit tout d’abord s’approprier le texte et faire des recherches documentaires. C’est ensuite à partir de son imaginaire et de sa créativité qu’il donnera vie au livre et transmettra un message.

Quelles compétences ?

La première qualité d’un illustrateur de jeunesse est son sens artistique. Au-delà de la créativité, il lui faudra trouver un style, qui le distinguera de ses concurrents.

Mais pour pouvoir afficher sa signature, des connaissances techniques en dessin, colorimétrie et logiciels graphiques sont nécessaires. Cette maîtrise lui permettra de s’adapter aux différents supports et d’avoir un style à la fois personnel et professionnel.

Enfin, les illustrateurs de jeunesse sont essentiellement indépendants. L’esprit d’entreprise lui sera donc bien utile. Son book sous le bras, il démarchera les maisons d’édition et les directeurs artistiques pour trouver de nouveaux contrats.

Une rémunération variable

Même si un poste dans la presse, la publicité ou l’édition est possible, l’illustrateur de jeunesse est majoritairement free-lance. Il est donc difficile de donner une fourchette de salaire, car il varie selon sa réputation et le nombre de ses commandes.

Se former pour percer

Face à la concurrence, une bonne formation est un atout supplémentaire pour l’illustrateur de jeunesse.

Même si beaucoup d’entre eux sont autodidactes, plusieurs options existent. D’une part, il existe une multitude de cursus allant du Bac +2 au Bac +5. Écoles d’art, BTS, DMA (Diplôme des métiers d’art), écoles privées en graphisme, DSAA (Diplôme supérieur d’arts appliqués), ou encore diplôme de dessinateur-concepteur et DNSEP (Diplôme national supérieur d’expression plastique), etc., sont autant de possibilités.

D’autre part, la formation à distance, qui apporte des enseignements tout aussi solides, présente un avantage de taille : la souplesse. Vous étudiez à votre rythme, depuis votre domicile, tout en bénéficiant d’un encadrement éducatif de qualité, fait par des professionnels du milieu. Un moyen efficace d’accéder à cette activité et de donner du sens à votre carrière, sans stress !

Pour tout savoir sur notre formation à distance d’illustrateur de jeunesse, demandez votre documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous :

Être payé(e) pour écrire des articles

 

Vous avez toujours rêvé de gagner de l’argent en écrivant des articles ? Vous pensez que ce travail est fait pour vous, mais vous ne savez pas par où commencer ? Je vais vous dévoiler ici les coulisses de cette activité, en partant d’une expérience véridique… la mienne.

Trouver son premier job

Comment vous faire embaucher pour écrire des articles alors que vous n’avez pas d’expérience et personne ne vous connaît ? Voici les deux stratégies qui ont marché pour  moi.

N’attendez pas d’avoir un job pour écrire. Rédigez des textes de longueur variée, de styles différents et sur des sujets divers. Lorsque j’ai décidé de me consacrer à l’écriture, j’ai monté un blog et j’ai commencé à publier régulièrement des posts. Cela permet non seulement de vous améliorer, mais de constituer un fonds de textes qui sont votre carte de présentation vis-à-vis des employeurs potentiels. J’ai eu mon premier job en envoyant un de mes textes à l’employeur : si vous pouvez montrer ce que vous savez faire, vous serez embauché(e) d’autant plus facilement.

Autre stratégie éprouvée, créez du lien social. Le réseau personnel, c’est ce qui marche le mieux quand il s’agit de trouver du boulot. Et ce réseau peut être en partie virtuel. Lorsque j’ai commencé à écrire, j’ai contacté des journaux, des maisons d’édition… en vain. Mon premier job rémunéré a été d’écrire sur un forum où je participais activement (et bénévolement) depuis deux ans. Alors, n’hésitez pas à élargir votre cercle. Considérez le travail gratuit que vous accomplissez comme un investissement qui paiera tôt ou tard. La plupart des entreprises dépensent des sommes énormes en publicité, vous… vous écrivez et vous faites du lien social.

Se faire la main

Une fois votre premier job obtenu, il s’agit de satisfaire votre employeur… et votre public. Vos articles doivent répondre à leurs besoins pour justifier la somme qu’on vous paye pour eux.

Les premiers articles sont les plus durs. Vous devez prendre en compte le format demandé (longueur, structure…) et trouver le ton qui convient. Attendez-vous à ce que votre employeur vous demande de faire des modifications. Légalement, il/elle n’a pas le droit d’en faire sans votre autorisation, mais si vous voulez arriver à un accord vous devrez faire preuve de flexibilité et d’écoute. Normalement, au bout de quelques articles vous aurez bien cerné ce qui est attendu de vous et les corrections devraient se faire de plus en plus rares.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’est pas nécessaire d’être spécialiste d’un sujet pour rédiger un bon article. L’essentiel n’est pas un contenu très pointu, c’est que votre texte soit agréable à lire et facile à comprendre. Au début vous aurez peut-être du mal à trouver des idées, mais avec un petit peu d’expérience vous serez capable de rédiger un article au pied levé sur un thème donné. Et l’avantage de ce travail, c’est que petit à petit vous augmenterez vos connaissances sur votre domaine… sans même vous en rendre compte. Un bon conseil : si vous écrivez pour un site spécialisé, prenez l’habitude de lire les autres articles qui sont publiés dessus. Cela vous permettra de suivre l’évolution éditoriale du site, de piocher des idées, et de connaître le travail de vos collègues, le tout en à peine quelques minutes.

La méthode facile pour rédiger des articles

Personnellement, j’utilise la même méthode que lorsque je rédigeais des dissertations au lycée :
1) Trouvez l’idée de votre article. Certains employeurs vous imposeront des sujets, ce qui vous évite cette étape. Si vous êtes en manque d’inspiration, faites une liste d’idées puis choisissez la plus viable et gardez les autres pour plus tard. Cette étape prend un temps variable, mais vous pouvez y réfléchir dans un parc, en prenant votre petit déj ou au lit le soir avant de vous endormir.
2) Écrivez au brouillon tout ce qui vous vient à l’esprit sur le sujet choisi (5-10 min).
3) Organisez vos idées selon un ordre logique, en éliminant au passage celles qui ne rentrent pas dans l’ensemble (10-15 min).
4) Vous avez maintenant toutes vos idées, rédigez votre texte en suivant votre plan (20-45 min).
5) Relisez-vous, corrigez les fautes et éventuellement retouchez le texte s’il est trop court ou trop long (variable, entre 5 et 40 min).

Comme vous le voyez, rédiger un article peut vous prendre entre 40 minutes et 2 heures. Cela dépend de la longueur et de la qualité de l’article, mais aussi de votre concentration, de votre plume et de votre maîtrise du sujet. Certaines personnes rédigent plus rapidement que d’autres, et votre rendement varie aussi selon les moments. L’expérience vous permettra toutefois de vous améliorer

Combien peut-on espérer gagner ?

Encore une fois, on ne peut donner de réponse précise car cela dépendra de nombreux paramètres. La plupart des employeurs payent entre 5 et 30 euros par article de 600 à 1200 mots, même si quelques privilégié(e)s touchent 150 ou 200 euros. Donc si vous percevez par exemple 20 euros par article, vos revenus mensuels dépendront du nombre d’articles que vous écrivez, et votre salaire horaire du temps que vous consacrez à écrire chaque article. Ce qui signifie qu’avec quelques heures par semaine, vous pouvez facilement vous faire 200 ou 300 euros par mois, tout en réalisant un travail créatif et qui vous permettra de vous enrichir intellectuellement. Qui dit mieux ?

Nerey Camille

Publication originale le 22 décembre 2010

 

Comment faire un site de critique de restaurant

 

Ce business est très facile à créer et à gérer pour quelqu’un qui aime donner son avis sur la cuisine, et partager ses impressions avec son entourage.

Bien qu’elle soit gérable en ligne, cette activité doit être exercée au niveau régional car on doit aller au restaurant et tester les plats avant de pouvoir rédiger une critique.

Le contenu du site doit rester à jour, et les recettes peuvent être générées principalement par de la publicité pour les restaurants et brasseries qui voudront figurer dans votre guide.

Votre site pourrait en effet constituer une sorte de guide de restauration, construit comme une simple base de données des établissements de restauration dans votre région, ou alors un site complet avec les menus mis à jour régulièrement, des liens vers les sites Web des restaurants, et même la possibilité de réserver une table en ligne.

Mais votre site peut également être un site indépendant de critique gastronomique.

Compétences requises

Pour lancer votre site Web seul, vous devrez avoir des compétences de base en publication Web et en imagerie numérique.

Si vous choisissez de rédiger des critiques, vous devrez avoir un certain talent de rédaction concernant la nourriture, la présentation et le service.

Avoir une expérience préalable dans le domaine de la restauration ou de l’industrie culinaire serait un plus.

Coût pour démarrer cette entreprise

Le coût approximatif pour démarrer cette activité débute à 1000 €.

Il vous faudra, dans un premier temps, concevoir, développer et héberger votre site Web.

Il faut également prendre en compte le temps nécessaire à la rédaction des articles, et à la publication en ligne de votre guide.

Potentiel international

Il n’y a pas beaucoup de potentiel international pour ce type d’activité, car elle est basée sur les restaurants que vous allez visiter, plutôt que sur les recettes.

Nombre d’employés nécessaires pour démarrer

Un seul suffit ! Par la suite, si vous souhaitez étendre le guide au niveau national, ça devrait être facile à réaliser.

Vous pourrez faire appel aux talents d’autres critiques culinaires pour alimenter votre site, en leur proposant de mettre leurs articles en ligne en échange de publicité directe.

Techniques de marketing en ligne

– Vous pouvez utiliser une technique de marketing viral telle que « Faîre connaître ce restaurant à un ami ». Si l’un de vos visiteurs organise un dîner avec des amis, cela peut être très efficace.

– Vous pouvez également développer une stratégie de liens avec des sites Web locaux qui connaissent un gros trafic, ainsi qu’avec des sites qui sont liés à la restauration.

– Vous pouvez envisager de développer et de distribuer des communiqués de presse à des publications locales (mais aussi nationales et internationales) liées à l’alimentation.

– Faites-vous lister dans des répertoires en ligne liés à votre secteur d’activité.

– Vous pouvez organiser des concours régulièrement, où le prix serait un dîner pour deux, offert par l’un des restaurants mentionnés sur votre site. Ca vous donnera l’occasion de proposer auw participants de conserver leur coordonnées pour les tenir informés d’un prochain concours de ce type.

Informations importantes sur ce business

Le guide des restaurants devra contenir des photos pour attirer l’attention du visiteur et lui fournir des renseignements très détaillés sur les plats choisis, ainsi que des liens vers leurs sites Web et ainsi de suite.

Le contenu devra encourager les internautes à interagir avec le guide. Par exemple, il pourrait y avoir un champ libre invitant les visiteurs à soumettre leurs commentaires, tout en leur donnant l’occasion de gagner un repas gratuit.

Par ailleurs, les informations présentes sur votre site devront toujours être à jour, de sorte que les menus que vous mentionnez soient toujours disponibles lorsque le lecteur décidera de se rendre dans un restaurant mentionné dans votre guide.

Les dernières évaluations devront être indexées dans une dossier d’archive, accessible à tout moment.

Comment devenir maquettiste

Maquettiste
À la fois créatif et doué en informatique, le maquettiste est celui qui rend vos magazines, journaux ou sites web si agréables à regarder. En mettant en scène leurs contenus grâce à une belle mise en page, il les rend lisibles et retient votre attention. Une activité qui pourrait bien vous plaire !

Que fait le maquettiste ?

Comme nous venons de le voir, être maquettiste, c’est être à la fois un créatif et un technicien. À partir du cahier des charges défini par son client, il propose plusieurs maquettes. Y sont indiquées les couleurs, la police de caractères, la manière de présenter les titres et les contenus, etc. Il s’agit donc de proposer une ligne graphique cohérente et d’organiser les éléments qui composent une page web, de magazine ou de presse. Lire la suite

Est-ce que lire un livre peut vous rendre riche ?

Est ce que lire un livre peut vous rendre riche

« En avez-vous assez de manquer continuellement d’argent? », « Rêvez-vous d’une maison magnifique et d’une grande voiture? » « Voudriez-vous devenir riche et avoir une fortune? ».

C’est de cette façon que démarrent toutes les pages de vente des livres qui promettent des fortunes. Ces livres n’expliquent pas comment augmenter vos revenus de 20%, ni de la manière d’arrondir vos fins de mois en récoltant 500 euros. Ils promettent de gagner des millions.

Peut-on réellement penser devenir riche en lisant un livre ? Même si instinctivement on a du mal à y croire, certains conseils se révèlent réellement utiles.

95% des livres sur internet vous promettant de devenir riche sont des escroqueries

Comme votre instinct vous l’avez fait supposer, 95% des livres sur internet proposant de gagner de l’argent sont des escroqueries et ne sont pas conformes à la législation.

En France il est interdit de monter des systèmes pyramidaux (chaque vendeur touche de l’argent sur les vendeurs qu’il a recruté), ou les ventes en boule de neige (par exemple proposer de revendre l’ «ebook pour devenir riche »). Vous serez forcément déçu en découvrant que votre livre à 20 euros vous conseille … de vendre ce même livre tout en versant une prime à l’auteur.

Ce qui est sûr c’est que les escroqueries rendent au moins riche quelqu’un : les escrocs.

Pour les 5 % de livres restants, je vous invite à vous poser les questions qui suivent.

Existe-t-il réellement une technique pour devenir riche et réussir ?

Découvrir les vrais secrets pour réussir, gagner de l’argent en restant chez soi, devenir riche en un rien de temps ! Oui le programme est alléchant et en plus ils annoncent que :

– ce n’est pas une pyramide,
– ce ne sont pas des promesses,
– vous n’achetez rien pour commencer a gagner de l’argent,
– c’est facile comme un jeu d’enfant. Tout le monde peut le faire !
– pas besoin d’argent pour commencer,

Bref, que bonheur mais pour beaucoup de gens, cela reste difficile à croire. Et pourtant il existe réellement des techniques pour réussir et bien gagner sa vie.

Ces techniques sont issues de grands principes, de bon sens, de règles de management et de marketing.

J’ai lu de nombreux livres sur ce sujet, et je vais vous livrer un aperçu de leur contenu. On peut les regrouper dans 4 grandes catégories et voici ce que vous retrouverez dans tous ces livres sous différents angles :

1- Développement personnel

Être prêt physiquement, être en forme, bien dans sa tête et dans son corps. Avoir confiance en soi et se comporter comme une personne qui va réussir dans la vie.

2- Des techniques de marketing et de négociation

Savoir négocier des affaires financières, convaincre les gens pour obtenir les bons partenariats et investisseurs, les bases du commerce.

3- Les idées dans lesquelles vous pouvez vous lancer

Des exemples de commerces, d’activité sur internet ou non, d’investissement. Souvent des idées simples mais on oublie que l’argent vient toujours des idées basiques et rarement des idées originales ou compliquées.

4- Les stratégies à employer

Être offensif, ne pas hésiter à investir, avoir toujours une longueur d’avance sur vos concurrents.

A la lecture de ces points, vous comprendrez que ces techniques peuvent en effet rendre riche, mais qu’il vous restera néanmoins une grande partie du travail à faire pour y arriver.

Si ces techniques fonctionnent, alors pourquoi est-ce que tout le monde n’est pas devenu riche ?

Il existe des livres pour apprendre à devenir Manager, et pourtant tout le monde ne devient pas Manager dans son entreprise. Il existe des livres pour devenir un as de la cuisine et pourtant tout le monde ne l’est pas.

Donc c’est une fausse question. Il est sûr que ces livres ne rendront pas riche 100% de leurs lecteurs, mais les conseils vous guideront vers les bonnes méthodes pour y parvenir.

Est-ce que les écrivains de ces méthodes sont riches eux même ?

Malheureusement non. Pour ma part je ne lis que les livres de ceux qui ont réussi. C’est comme si un livre de cuisine avait été écrit par quelqu’un qui n’avait jamais cuisiné.

Quelques livres à lire

la semaine de 4 heure travailler a domicile

1 / La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux ! par Timothy Ferriss (Broché – 29 avril 2010)
Acheter neuf: EUR 20,50

pere riche pere pauvre travailer a domicile

2 / Père riche, père pauvre (Nouvelle édition) par Robert t Kiyosaki ( Broché – 16 avril 2015 ) 

Acheter neuf: EUR 20

reflechissez devenez riche travailler a domicile

3. Réfléchissez et devenez riche par Napoleon Hill et Thérèse Gindraux (Poche – 26 janvier 2011)

Acheter neuf: EUR 6,20 EUR

4. Tout le monde mérite d’être riche : Ou tout ce que vous n’avez jamais appris à l’école à propos de votre argent par Olivier Seban (Broché – 13 avril 2006)
Acheter neuf: EUR 19,80

5. Gagner sa vie en se faisant plaisir : 200 nouvelles idées de business pour devenir entrepreneur de sa vie par Chine Lanzmann et Laurent Edel (Broché – 23 mai 2007)
Acheter neuf: EUR 7,00 EUR

6. La science de l’enrichissement par Wallace-D Wattles et Marcelle Della Faille (Broché – 22 juin 2006)
Acheter neuf: EUR 12,00

 

7. Comment je suis devenue rentière en 4 ans par Elise Franck (Broché – 8 novembre 2007)
Acheter neuf: EUR 19,80

8. Réveillez le millionnaire qui est en vous : En route vers la richesse par Mark Victor Hansen, Robert-G Allen, Cécile Rolland, et Danièle Champagne (Poche – 25 avril 2007)
Acheter neuf: EUR 7,60 EUR

Conclusion

Pour conclure, certains livres peuvent changer beaucoup de choses dans votre manière de voir les choses et vous aider à réussir et gagner de l’argent. Vous découvrirez les secrets que les personnes qui réussissent mettent en pratique pour atteindre leurs objectifs.

Je ne peux que vous conseiller d’en acheter un ou deux pour vous familiariser avec cette façon de penser qui est différente.

Pour ma part, chaque lecture m’apporte quelques vrais conseils que j’applique de suite. Aucun des livres que j’ai achetés n’a été de l’argent perdu.

Par contre, n’achetez jamais de méthode miracle basée sur des techniques illégales. Ce ne serait que perte d’argent et de temps. Pour savoir si un livre est bidon ou non, il vous suffit d’aller l’acheter dans une vraie librairie ou sur Amazon.

Raphaël

Gagnez de l’argent en écrivant des articles

Ecrivez des articles de blog pour compléter vos revenus

Vous avez des talents pour écrire ? Mais surtout vous souhaiteriez arrondir vos fins de mois de façon originale et en écrivant sur des sujets qui vous passionnent ? L’écriture d’articles sur internet est faite pour vous. Facile, modulable avec votre emploi du temps et bien rémunéré.

Quelles compétences pour écrire un article ?

Tout le monde peut écrire un article. Bien sûr il ne faut pas faire une faute d’orthographe par mot, mais tout le monde a déjà rédigé des dissertations à l’école, et ça y ressemble beaucoup. Et puis si vous écrivez sous Word ou sous n’importe quel autre éditeur de texte, vous éviterez au moins les fautes d’orthographe grâce au correcteur automatique.

Ces articles sont des conseils aux internautes, comme dans les revues féminines et masculines. Il ne s’agit jamais de poésie ou de romans.

Où écrire sur Internet ?

La méthode la plus glorieuse pour écrire sur internet c’est de se faire repérer sur un forum par un gros portail et d’être payé à la pige. C’est bien rémunéré, mais ça n’arrive très rarement. C’est un peu comme au foot lorsqu’on se fait repérer sur le terrain d’entrainement.

Sinon il vous suffit d’utiliser la technique suivante qui fonctionne dans 100% des cas :

1- Réfléchissez aux sujets qui vous intéressent : voitures, relations amoureuses, bon plans, … Cette étape est importante, car écrire sur un sujet qui vous passionne c’est bien plus simple que de prendre un sujet au hasard.

2- Une fois que votre sujet est trouvé, tapez le dans Google. Vous obtenez 10 réponses par page. Consultez les sites des 3 premières pages de réponse uniquement. Les sites sur les pages suivantes ne gagnent pas d’argent dans ce domaine. Oubliez les annuaires, les sites de définition (Wikipedia) et les forums, visez surtout les blogs et les portails et notez-les sur une feuille. Ne contactez que les sites (ou blogs) qui font du commerce, parce qu’ils auront les moyens de vous payer. Ceux qui font ça à titre amateur et qui ne vendent rien n’auront pas un euro à dépenser.

3- Consultez chacun de ces sites et trouvez le bouton « contactez nous »

4- Proposez-leur vos services pour écrire des articles.

Vous découvrirez qu’un site sur trois recherche des auteurs. Facile non ? Si vous avez déjà de l’expérience n’hésitez pas à la mettre en avant dans votre email de contact.

Quels sujets pour mes articles ?

En général, le site vous donnera des sujets et il vous suffira d’écrire le texte. Si le site ne vous donne pas de sujet spécifique, allez consulter les gros portails français ou américains pour vous inspirer.
Les sujets d’articles qui ont beaucoup de succès sont ceux qui contiennent le nombre 10, et qui donnent un but. Par exemple « 10 techniques pour gagner de l’argent sur internet » ou encore « 10 méthodes infaillibles pour monter son activité à domicile ».

Quel format pour mes articles ?

Les articles sur internet ont un format un peu différent de ceux dans les magazines de la presse. Vous trouverez ci dessous les consignes que l’on retrouve dans la plupart des cas. Demandez au webmaster si il a une préférence particulière pour le format de ses articles. Dans le doute, vous pouvez aller consulter ceux qui sont déjà en ligne sur son site.

Taille : ils font entre 600 et 1200 mots au maximum. Au-delà c’est trop long et le lecteur ne le lira pas entièrement. Le nombre de mot est affichage dans chaque éditeur de texte.

Introduction : courte elle résume tout le contenu de l’article.

Les paragraphes : de 5 à 10 paragraphes, qui possèdent chacun un titre en gras (comme dans cet article). Ils sont de taille identique. Ceci facilite la lecture de l’internaute.

La conclusion : courte, elle peut éventuellement donner un conseil en bonus.

Combien de temps par jour ?

Si vous écrivez vite, une heure suffira largement pour écrire un article. Commencez par poser le titre et les grandes idées de vos paragraphes puis rédigez-les. Avec l’habitude vous pouvez diviser par deux le temps de rédaction.

Combien ça rapporte ?

Question délicate ! Les gros portails proposent 200 euros brut par article, ce qui doit faire dans les 150 euros net pour 800 mots.

Les sites plus petits rémunèrent entre 1,5 et 3 euros les 100 mots, souvent payé au « black » par virements bancaires. Ca rapporte donc en moyenne 15 euros de l’heure, c’est bien payé ! Pour situer, un ingénieur ne touche pas plus.

 

Ecrire des ebooks

Article mis à jour le 5 juin 2015.
Voici une nouvelle idée de travail à domicile : écrire des ebooks.
Les ebooks deviennent de plus en plus populaires. Un exemple bien connu du potentiel qu’a l’ebook est celui du succès du dernier roman d’horreur de Stephen King, publié en livre électronique sur Amazon. Tellement d’utilisateurs ont voulu télécharger le livre que le serveur a planté! Donc, apparemment, il y a de la demande. On peut écrire des ebooks sur une multitude de sujets : du « marketing sur Internet » à « comment passer le cap de l’adolescence » en passant par « construire un voilier ». Le nombre de sujets est illimité.

Devenez auteur à succès en écrivant des e book

Devenez auteur à succès en écrivant des e book

COMPETENCES REQUISES

Il faut que vous maîtrisiez votre sujet et que vous ayez une bonne plume.

COÛTS DE DEPART

Les frais de départ dépendent de l’approche que vous adoptez. Si vous voulez créer vos propres livres électroniques et les vendre ou les proposer au téléchargement sur votre site, les frais seront minimes. Si vous décidez de devenir revendeur ou dépôt en ligne d’ebooks, le coût sera beaucoup plus bas pour commencer. Vous serez face à des frais de démarrage liés au design, à la conception et à l’hébergement de votre site Internet ainsi qu’à des dépenses communes à toutes les vitrines en ligne et au paiement par Internet. Attendez-vous à dépenser entre 2 000 et 3 500 euros pour commencer.

NOMBRE D’EMPLOYES NECESSAIRES POUR COMMENCER

Cette activité peut-être gérée par une personne organisée qui aime lire et qui s’intéresse aux technologies nécessaires à la lecture des ebooks qui seront distribués. Éventuellement, vous pouvez vous faire aider si vous voulez mettre les ebooks en téléchargement et en vente directement depuis votre site.

POTENTIEL INTERNATIONAL

Le potentiel international est immédiat et dépendant fortement de votre stratégie de marketing en ligne. Suivant la langue des ebooks que vous proposerez, le marché peut être international dès le début.

REMARQUES IMPORTANTES

Pour gérer une entreprise en ligne qui vend et met sur le marché des ebooks, vous avez principalement deux options : devenir un revendeur attitré de sites Internet plus grands qui ont déjà des ebooks chargés sur leur serveur, ou créer votre site de manière à ce que les ebooks puissent être achetés et téléchargés immédiatement à partir de celui-ci.

TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE

Pour mettre sur le marché des ebooks, vous devez penser au public et à votre niche. Voici ce que nous vous conseillons :

  • Prenez du temps pour trouver où surfent les personnes qui achètent des ebooks et faites en sorte de placer un lien ou une publicité sur les meilleurs sites que vous aurez trouvés.
  • Pensez à l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) et à participer à des campagnes de paiements au clic sur les moteurs de recherche.
  • Établissez une campagne de marketing viral, comme « Parlez de ce livre à un ami » peut être très efficace.
  • Mettez en place des campagnes de publicités ciblées là où les lecteurs de titres en particulier se rendent peut générer un trafic non négligeable.
  • Créez une liste de diffusion où les visiteurs peuvent choisir de recevoir une notification lorsque de nouveaux titres sont disponibles. Cela peut être fait par le biais de flux RSS.
  • Faites-vous référencer dans des annuaires d’ebooks.
  • Des liens devraient être mis sur des sites qui regroupent des liens liés aux ebooks et sur des web rings (qui permettent de relier des sites traitant du même sujet).

REVENUS SUPPLEMENTAIRES

Les revenus supplémentaires pourraient venir de la publicité si le trafic atteint un niveau maintenu et excellent. Vous pourriez proposer un service aux nouveaux auteurs qui veulent publier leur livre uniquement en format électronique et cela donnerait un plus à votre site, car il serait impossible de l’obtenir autrement. Vous pourriez offrir un service de création d’ebooks pour d’autres personnes.

Vidéo: Peut-on gagner de l’argent avec un ebook ?

Vous êtes fort pour créer des slogans ? Ca pourrait vous rapporter gros

« Chez Casto il y a tout ce qu’il faut ». « MacDo, venez comme vous êtes ». Vous aussi vous auriez pu trouver ces slogans ? Alors c’est l’occasion de gagner de l’argent grâce à votre imagination débordante.

Désormais, il est possible d’être rémunéré pour ses créations (graphisme, slogans, concepts) sans avoir à courir derrière d’éventuels employeurs. Avec Creads, vous pouvez laisser libre court à votre imagination et prouver votre talent. 

Le site Creads créé des concours pour trouver … des slogans !

Il a été créée par deux anciens élèves de l’ESCP Europe en 2007. L’agence Creads base son offre sur le crowdsourcing, c’est-à-dire sur la participation d’un grand nombre de personnes pour mener à bien un projet. Concrètement, la plateforme Creads met en place des concours qui permettent au gagnant de recevoir un prix sous forme de dotation financière.

Creads centre son offre autour de 4 pôles : la création de nom, la création de logo, la création de documents et la création de webdesign.

La création de nom

Les entreprises peuvent créer des concours pour la création de nom de marques, de produits, de sociétés ou de sites web. Elles peuvent également mettre à contribution les internautes pour imaginer un slogan.

Les créatifs inscrits proposent ensuite leurs idées en fonction des consignes données par le client : nombre de mots, consonances particulières, références à certaines valeurs… Attention, les noms proposés ne doivent pas être inscrits à l’INPI.

Une fois le temps imparti écoulé, le client choisit la proposition qui lui convient le plus et le créatif vainqueur reçoit, la plupart du temps, la somme de 200€. Cette dernière peut varier en fonction des clients et de leur concours.

La création graphique

Qu’il s’agisse de la création d’un logo, d’un flyer ou d’un design de site web, la majorité des concours disponibles sur Creads concernent des projets graphiques.

Comme pour la création de logo, un cahier des charges plus ou moins détaillé est à respecter par les personnes participant au concours.

Les votes des internautes permettront au client de se faire une idée de la popularité de chaque proposition. Puis il choisira à son tour la création qui lui semble en adéquation avec ses valeurs.

La dotation attribuée au gagnant dépend du client et du type de concours. La création de logo permet  généralement de gagner entre 600€ et 900€, la création de webdesign entre 700€ et 3 500€ et la création print entre 500 et 2 500€.

Des projets variés et des clients prestigieux

L’un des avantages de la plateforme Creads est sa diversité en matière de projets.  De l’identité visuelle d’un groupe de grande distribution à l’affiche d’une chaîne de restauration en passant par la brochure d’un groupe de construction, les projets permettent de toucher à tous les thèmes.

De nombreux clients prestigieux font appel à l’agence Creads pour donner vie à leurs projets. C’est notamment le cas de la SNCF ou de la Banque Postale.

C’est donc un excellent moyen pour travailler avec des clients haut de gamme et donner encore plus de poids à son CV.

Si Creads offre des projets très alléchants, il ne faut pas oublier qu’ils reposent sur des concours. Qui dit compétition dit concurrent, donc des possibilités réduites de remporter le projet.

Ce type de plateforme est plus adaptée à des étudiants qui souhaitent tester leurs compétences en bénéficiant de conditions réelles de travail ou bien à des personnes passionnées par le graphisme et qui s’y consacrent uniquement durant leur temps libre.

Si vous êtes un travailleur indépendant, il est très peu probable que vous puissiez vivre de ce genre de projet car cela suppose plusieurs heures de travail et peu de chances d’être rémunéré.

Fanny

Créer un magazine

Nous allons voir ensemble une nouvelle idée de travail à domicile: la création d’un e-magazine.
Magazines

 

Les e-magazines sont des publications d’articles en ligne, et les revenus proviennent des publicités affichées. Les sujets peuvent être très généralistes ou au contraire très pointu. Ce sera selon vos propres goûts. Idéalement vous serez spécialisés, car vous aurez bien plus de chance de réussir votre magazine sur une niche de marché, plutôt qu’en lançant un magazine généraliste. De plus, les annonceurs préfèrent souvent les marchés ciblés.

Votre magazine peut être installé sur un site web, qui aura le look d’un magazine papier. Les visiteurs auront accès à tous les articles quotidiennement. A la fin de chaque article, vous pourrez également suggérer des liens vers d’autres articles sur le même thème.

Mais votre magazine peut également fonctionner par email. Chaque personne qui s’inscrit reçoit des informations quotidiennes par email. Ces magazines contiennent souvent peu de graphisme et beaucoup de texte. Ils ne contiennent pas plus de 3 ou 4 articles.

Ces deux types de magazines ont des bannières de publicité, et des liens pour s’inscrire.

Compétences nécessaires

Un e-magazine est une bonne opportunité pour celui qui aime écrire et qui un du talent pour partager ses intérêts. Des compétences en HTML et dans les logiciels de publication sont un plus. Chaque article possède des images, il vous faudra donc avoir quelques compétences graphiques pour trouver et redimensionner vos images.

Coûts pour démarrer son entreprise

Vous créez du contenu qui provient de votre propre imagination, donc vos plus gros investissement sera votre temps ! Vous aurez besoin d’un ordinateur, de logiciel pour écrire, et éventuellement d’un scanner, appareil photo et imprimante.

Il faudra également investir dans la création et l’hébergement d’un site web. Comptez entre 1 et 10 000 euros selon vos exigences.

Lorsque votre entreprise grandira, vous pourrez embauchez des freelances pour la rédaction de vos articles. Généralement ils facturent entre 15 et 150 euros l’article selon leur talent.

Potentiel international

Votre magazine intéressera tous les pays qui parlent votre langue. Par exemple si vous écrivez en français vous aurez des lecteurs français, canadiens, africains, …

Modèle économique

Trouver des annonceurs pour un site web est chose simple. Par contre, les bénéfices ne seront pas au rendez-vous si vos publicités ne sont pas en rapport avec votre contenu. Voici deux pistes :

1- « Google Adwords » propose des publicités qui s’adaptent automatiquement au contenu. L’inscription est simple et rapide.
2- Trouver des annonceurs en rapport avec votre sujet. Par exemple, si vous proposez des articles sur les appareils photos, trouvez des annonceurs qui vendent des appareils photos. Votre taux de conversion des visiteurs sera optimum.

Informations importantes

Soyez consciencieux lors de la rédaction de vos articles. Ils doivent être clair, précis et surtout : PERTINENTS ! Si vos articles ne sont pas intéressants, soyez sûr que vous ne gagnerez pas de visiteurs. Il existe beaucoup de type d’articles : news rapides, reportages, interviews. En variant vos articles, vous serez sûr d’intéresser un maximum de personnes.

Revenus complémentaires

Vous pourrez gagner de l’argent en vendant vos articles à d’autres magazines et e-magazines si vous avez du talent pour écrire.

Si votre site est réussi, d’autres journalistes vous contacteront surement pour que vous réalisiez leur site internet.