Comment devenir illustrateur de jeunesse ?

Devenir illustrateur de jeunesse
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Créatif, armé d’un bon coup de crayon et d’un esprit enfantin aiguisé, un illustrateur de jeunesse met en images des livres de jeunesse. Découvrez cette activité et les compétences nécessaires pour vous lancer.

Devenir illustrateur de jeunesse

Quelles missions pour un illustrateur de jeunesse ?

Bercé par la littérature enfantine, son principal outil de travail est des crayons de couleur bien taillés et des feutres colorés. Avec, il imagine des images à partir des textes et du cahier des charges fournis par son client.

Mais, il ne peut pas faire ce que bon lui semble. L’illustrateur doit répondre aux contraintes qu’on lui a fixées, telles que la nature de l’ouvrage, l’âge des lecteurs, la charte graphique, etc. Celles-ci sont par ailleurs liées à l’organisation du travail, car la date de livraison et la rémunération sont définies par le client.

Aussi, pour faire ses dessins, l’illustrateur de jeunesse doit tout d’abord s’approprier le texte et faire des recherches documentaires. C’est ensuite à partir de son imaginaire et de sa créativité qu’il donnera vie au livre et transmettra un message.

Quelles compétences ?

La première qualité d’un illustrateur de jeunesse est son sens artistique. Au-delà de la créativité, il lui faudra trouver un style, qui le distinguera de ses concurrents.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

Mais pour pouvoir afficher sa signature, des connaissances techniques en dessin, colorimétrie et logiciels graphiques sont nécessaires. Cette maîtrise lui permettra de s’adapter aux différents supports et d’avoir un style à la fois personnel et professionnel.

Enfin, les illustrateurs de jeunesse sont essentiellement indépendants. L’esprit d’entreprise lui sera donc bien utile. Son book sous le bras, il démarchera les maisons d’édition et les directeurs artistiques pour trouver de nouveaux contrats.

Une rémunération variable

Même si un poste dans la presse, la publicité ou l’édition est possible, l’illustrateur de jeunesse est majoritairement free-lance. Il est donc difficile de donner une fourchette de salaire, car il varie selon sa réputation et le nombre de ses commandes.

Se former pour percer

Face à la concurrence, une bonne formation est un atout supplémentaire pour l’illustrateur de jeunesse.

Même si beaucoup d’entre eux sont autodidactes, plusieurs options existent. D’une part, il existe une multitude de cursus allant du Bac +2 au Bac +5. Écoles d’art, BTS, DMA (Diplôme des métiers d’art), écoles privées en graphisme, DSAA (Diplôme supérieur d’arts appliqués), ou encore diplôme de dessinateur-concepteur et DNSEP (Diplôme national supérieur d’expression plastique), etc., sont autant de possibilités.

D’autre part, la formation à distance, qui apporte des enseignements tout aussi solides, présente un avantage de taille : la souplesse. Vous étudiez à votre rythme, depuis votre domicile, tout en bénéficiant d’un encadrement éducatif de qualité, fait par des professionnels du milieu. Un moyen efficace d’accéder à cette activité et de donner du sens à votre carrière, sans stress !

Pour tout savoir sur notre formation à distance d’illustrateur de jeunesse, demandez votre documentation gratuite en remplissant le formulaire ci-dessous :

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *