Le business de la vente à domicile est en pleine explosion !

vente à domicile
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Les entreprises qui pratiquent la vente à domicile voient leur nombre exploser ces dernières années. Représentant le troisième canal de vente après la vente en boutique et la VPC, la vente à domicile n’a pas fini de faire de nouveaux adeptes.

Gros plan sur un secteur en plein boom.

vente a domicile

Qu’est-ce que la vente à domicile ?

Elle consiste à vendre ou à louer en direct des produits ou services au domicile des consommateurs ou sur leur lieu de travail.

Ce type de vente peut s’effectuer lors de réunions privées, par la vente en réseaux ou bien par le porte-à-porte.

Quel statut pour celui qui les organise ?

Il est possible de répertorier les vendeurs à domicile en 3 catégories :
Ceux qui sont salariés à part entière : ils travaillent pour une entreprise et touchent un salaire chaque mois.
Ceux qui sont indépendants : non-salariés, ils sont inscrits au registre du commerce et des sociétés sous le titre d’agent commercial ou VDI (Vendeur à Domicile Indépendant).
Ceux qui sont indépendants, mais qui exercent la vente à domicile de façon occasionnelle : ils ne sont pas inscrits au registre du commerce et des sociétés comme agents commerciaux et ils restent considérés par l’assurance maladie comme salariés.

Comment se déroule une vente à domicile ?

La plupart du temps, il s’agit d’une réunion collective qui s’organise au domicile d’une « hôtesse ». 5 à 10 personnes sont alors réunies pour assister à la présentation de produits ou de services.

Notons que ces réunions peuvent également être individuelles en fonction de ce qui est proposé à la vente.

Pourquoi les clients aiment-ils ça ?

La vente à domicile est l’occasion de passer un moment convivial en groupe et de bénéficier des conseils personnalisés de la vendeuse. En effet, elle est là exclusivement pour ses clientes et son rôle de conseillère est primordial.

Vous souhaitez commencer un travail à domicile ? Nous avons une offre pour vous

Aussi, autre avantage non négligeable : la cliente n’a pas besoin de se rendre dans les magasins et d’être confrontée à la foule et aux bousculades.

Et qu’en est-il des vendeurs à domicile ?

Les personnes qui rejoignent les bancs de la vente à domicile sont de plus en plus nombreuses, car ce type de challenge offre de nombreux avantages, parmi lesquels :

Peu de frais : se lancer dans la vente à domicile peut se faire sans trop d’investissement de départ. Outre un petit kit de démarrage à acquérir à bas prix, le vendeur à domicile n’a pas à se préoccuper d’un éventuel stock, ou encore d’un loyer ou de personnel à embaucher.

Le goût de l’indépendance : Chaque vendeur a la possibilité de choisir son temps de travail en fonction de ses contraintes personnelles et de ses envies. Il choisit donc le nombre d’heures travaillées, mais aussi la plage horaire qui l’arrange. Un avantage certain !

L’accès à la formation : rassurez-vous, vous ne serez pas lâché dans l’arène sans être formé préalablement. Une marraine vous apprendra les argumentaires des produits ou services proposés, vous expliquera le cadre légal et juridique de ce type d’affaires et vous donnera tous les tuyaux pour prospérer.

Une rémunération proportionnelle : les vendeurs sont rémunérés à la commission ou selon un pourcentage sur les ventes réalisées. Plus on travaille, plus on vend, donc plus on gagne. Enfin, si tout se passe bien !

Quelques chiffres pour finir…

Pour vous permettre de mieux cerner ce secteur d’activité en plein essor, voici quelques chiffres proposés par la FVD (Fédération de la Vente Directe) et qui concernent ses adhérents.
– 1 810 millions d’euros de CA en 2010,
– 35 000 emplois créés en France grâce à la vente directe en 2010,
– Environ 300 000 vendeurs pratiquent la vente directe à domicile, dont 10 % sont à plein temps, 90 % à temps partiel et 77% sont des femmes.

Vous savez désormais tout ou presque sur la vente à domicile qui fait un vrai carton actuellement. De nombreuses personnes l’ont compris et tentent leur chance pour espérer gagner de l’argent, tout en étant libre de toutes contraintes horaires et indépendant.

Emmanuelle COLLIN

Vous cherchez un travail à domicile sérieux ?

Recevez rapidement une offre de travail à domicile en cliquant ici

OUI JE VEUX !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
15 réponses
  1. PASSION DU PLAISIR dit :

    Bonjour, c’est un super métier, au niveau relationnel avec ses clients, que pour l’épanouissement personnel.
    J’ai créée ma société « passion du plaisir » et c’est vraiment plaisant ! Surtout lors de réunions, nous faisons des jeux, nous rigolons beaucoup, nous faisons également les evjf, anniversaires, etc c’est la folie ! On s’amuse tout en travaillant, j’adore ! Et les clientes le ressentes et en sont contentes <3

    D'ailleurs je recrute dans toute la France, si vous êtes intéressés contactez-moi !

    Bonne continuation à vous 🙂

    Répondre
  2. Objectif VDI dit :

    La Vente à Domicile est métier exigeant. Si le point de l’activité réside dans ses possibilité de complément de revenus ou d’activité principale sans conditions d’âge, de formation ou d’expérience, il n’en demeure pas moins, que seuls les plus persévérants (et les plus patients) réussiront dans cette entreprise. Nous sommes bien loin d’une formule « miracle » pour faire de « l’argent facile ». En revanche de véritables perspectives existent à condition de bien choisir l’entreprise de vente directe, de s’assurer de son sérieux et des ses propositions de formations et d’accompagnement. Si les arguments de recrutement reposent sur des promesses de gains importants et immédiats, fuyez…!!! La réussite ne peut s’appuyer que sur un véritable plan de développement qui allie qualité des produits, plan de rémunération cohérent, formation professionnelle et accompagnement.

    Répondre
  3. Fernand Dupont dit :

    Je pense que ce genre d’activité est quand même rentable. Elle génère beaucoup de profit d’après votre article et c’est plsu que florissant actuellement.

    Répondre
  4. Sylvie dit :

    Bonjour,

    Je viens de lire l’article et tous les commentaires avec attention.

    Je suis moi même impliquée dans une société de marketing par réseau, comme je n’ai jamais fait de vente directe, par choix, je n’en parlerai pas.

    Le marketing par réseau est un métier tout à fait passionnant et comme le dit Caroline, c’est un vrai métier à part entière. Ce n’est pas un loisir ou un passe temps. C’est une affaire de relations humaines, d’enseignement et d’entraînement. Apprendre et passer à l’action.

    Encore trop de marchands de rêves font espérer que l’on peut devenir riche vite et sans trop d’efforts, alors que pour gagner beaucoup il faut travailler beaucoup. Il y a la partie marketing par réseau, apprendre le métier et la partie développement personnel, cette dernière est cruciale pour atteindre ses objectifs. Personnellement, je me forme en continu et je conseille à toute personne qui veut réussir de le faire.

    Bonne réussite,

    Sylvie

    Répondre
  5. Caroline dit :

    Bonjour, (je reviens après très loooogtemps,des p’tits soucis)
    et réponse à Lefelon.

    Apparemment vous êtes l’exception qui confirme la règle! Bosser 3 h/semaine pour gagner 2000 euros nets ! Waouu ! Tous les chefs d’entreprise en rêve!!!
    D’abord vous notez que cela fait des années que vous pratiquez. Combien d’années vous a-t-il fallu pour arriver à gagner un réel salaire ?
    Chez Stanhome la chef de secteur, l’animatrice en chef, gagnait cette somme au bout de 7 ans de pratique et travaillait plus de 40h/semaine pour vendre et animer ses équipes et elle était considérée comme un modèle de réussite dans la VDI ! C’est dire !

    De plus je n’ai pas dit que la VDI était un domaine inintéressant, mais qu’il fallait savoir exactement où l’on mettait les pieds avant s’y engager. C’est comme partout, en VDI comme ailleurs. On ne peut pas gagner pas 2000euros nets ou plus/mois sans s’investir pleinement en temps et en heures.

    Vous ne travaillez que 3h/semaine ?? Et combien de temps sur la route ? Combien de temps de préparation? De gestion des commandes ? De relance? De SAV etc.

    Aujourd’hui en entreprise un bon commercial qui visite plusieurs départements et suivant le secteur d’activité, en travaillant 35H/semaine et en étant particulièrement bien organisé, gagne entre 2300 et 3000 nets euros/mois.
    Et encore un commercial qui visite seulement 4 à 5 départements. Je ne parle pas des commerciaux qui partent à la semaine en France et à l’étranger. Pour avoir droit aux primes (en plus de la carte essence, de la voiture, de l’ordinateur portable et du téléphone portable) ils sont soumis à de nombreux challenges !

    Alors la VDI je dis OUI, mais encore une fois, attention il s’agit d’un vrai travail à temps partiel ou plein au choix, pour lequel il faut s’investir et ne pas rêver qu’effectivement comme l’a souligné Lilyt, que l’on aura plein de temps pour ses copines, faire du shopping et s’occuper de sa maison !

    Personne ne peut avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière en plus ! si c’était le cas, la vie sur terre serait un paradis pour tous !

    Répondre
  6. lefelon dit :

    Bonjour

    Réponse à Caroline :
    Je ne suis pas d’accord du tout avec ce que vous dites, je suis dans la vente directe depuis quelques années j’ai vendu pas mal de chose, actuellement c’est plutot des parfums. Je fais de la vente en réunion aussi appelée Home party, j’organise en moyenne 3 réunions par semaine pour un CA d’environ 1050€ par semaine soit un peu plus de 4000€ de chiffre d’affaires dans le mois. Je peux vous assurer que pour faire ca je ne fais pas 70heures dans la semaine, mais 3 fois 3 heures en moyenne, soit 36heures dans le mois, en comptant mes déplacements, l’administratif, le commercial, je suis à peu près sur du 70 à 80 heures dans le mois. Mon revenu est en moyenne de 2000€ par mois pour 80heures de boulot réel dans le mois, il faut juste s’organiser.

    Répondre
  7. brangier noelle dit :

    bjr , je suis moi aussi a la recherche d’un travail a domicile et justement j’avais pensé aux produits Stanhome mais ej vois que ce n’est aps la meilleure solution et puis j’aimerai bosser de chez moi , mais franchement je suis persue dans toutes ces demandes , alors si vous pouviez me guider sa serait gentil .
    merci
    noelle

    Répondre
  8. Caroline dit :

    Courage Antoine ! Si tu veux du coup tu as deux charmantes Lilyt et moi 😉 😀 pour t’aider dans ton ingrate tâche !

    Lilyt tu as raison sur tous les points à propos de la VDI ! Cela paraît simple comme job au premier abord, mais il n’en est rien ! Il faut avoir une sacrée fibre commerciale pour réussir dans ce domaine. Et pour celles qui n’y connaissent rien, une bonne formation sur le marketing s’impose ! Propection, phoning, publicité, SAV, relance, fidélisation, réseautage etc. Tout cela ne s’improvise pas du tout ! Je pense que sur 100% de personnes qui se lancent en VDI plus de la moitié abandonne très rapidement. En fait, même si les sociétés de VDI propose une petite formation, l’accompagnement est minime et coup, la personne qui n’est pas autonome vit des grands moments de solitude. En clair pour exercer ce métier il faut avoir une sacrée « niak » !!

    Répondre
  9. lilyt dit :

    @ Antoine, je passe ma journée sur le net si tu veux je peux en enlever, sans parler de bloquer les spammeurs, je peux au moins faire le ménage deux fois par jour dans les annonces.

    Sinon je suis ravie, je viens d’avoir mon idée, mon fil conducteur pour mon blog, là comme ça suite à un commentaire que j’ai écrit. ^^

    Sinon pour en revenir au sujet, et sans vouloir parler à la place de Caroline, j’ai eu de nombreuses amies qui se sont lancées pour gagner un peu d’argent, et le fait est qu’il faut énormément s’investir pour avoir un salaire. Je ne pense pas que ce soit un métier qui s’improvise contrairement à ce qu’on peux entendre. Or la plupart des gens (dont mes amies) se lancent en se disant, tiens c’est cool ce taf je vais voir mes copines et me faire de l’argent. Pis abandonnent quand elles se rendent compte que ben non, il faut chercher les clients, les motiver, organiser les réunions, savoir vendre, les fidéliser etc. Mais il y en a qui y arrive très bien. Y a pas de secret, faut juste travailler en fait.

    Il y aussi un deuxième problème : quand la cliente aime les produits (même chers) et qu’il n’y plus d’ambassadrice dans son secteur. J’ai eu le cas une fois et impossible de retrouver ce que je voulais. Du coup je me fais plus avoir et j’essaye plus.

    Répondre
  10. Antoine dit :

    J’ai le bouton « supprimer » !!! Si vous saviez, je passe ma journée à modérer ce site, toutes les heures je viens enlever les pubs pour des systèmes pyramidaux … J’ai bloqué une centaine de spammeurs (par ip) mais ils reviennent toujours 🙂

    @Caro : La rémunération est vraiment si faible en vente à domicile ?

    Répondre
  11. lilyt dit :

    Je ne peux qu’adhérer à ce que dit Caroline, mais dès lors qu’on a le malheur de parler de travail à domicile, on est envahi. Je rêve d’un bouton « supprimer ».

    En ce qui concerne la vente à domicile, je pense qu’il faut pas mal de motivation mais que quand on est bosseur et qu’on aime ça, c’est un bon plan. Mais pas pour moi, j’aime déjà pas être invitée aux réunions…

    Répondre
  12. Caroline dit :

    Alors là voilà le genre de commentaire stérile « la vente à domicile c’est super ! »
    avec un lien vers un site qui propose de la vente pyramidale – la preuve sur le site – nul part est indiqué qui ils sont et ce qu’ils attendent des gens qui le visitent. Juste, donnez-moi vos coordonnées que l’on vous explique comment vous arnaquer !
    Je préfère encore la VDI, la vraie comme Charlotte, Stanhome et les autres qui se déclarent ouvertement et qui expliquent clairement sur leur site, leur activité.
    La VDI est un domaine particulier, chacun a le droit d’apprécier ou non, mais quitte à poster un commentaire autant qu’il en vaille la peine ! C’est à dire qu’il soit argumenté !!

    Répondre
  13. Caroline dit :

    Bonjour,
    Et bien, j’ai testé Stanhome par exemple, et très sincèrement je n’ai pas aimé ce type de vente. D’abord les commissions sont peu élevées. Les frais kilométriques ne sont pas remboursés et pour pour pouvoir en vivre il faut sacrément investir et s’attendre à étendre son territoire géographique d’au moins 30 kms autour de son domicile. De plus, je trouve que les produits, même si ils sont d’excellents qualité, sont très onéreux. Difficile aussi de trouver une clientèle présente. Les réunions l’après-midi boaf ! Et celles qui achètent sont plus présentes le soir en rentrant du travail.
    De plus, internet permet de faire l’achat des mêmes produits même qualité pour bien moins cher !
    Seulement quelques personnes peuvent dire qu’elles vivent de cette activité. Si vous voulez espérer un salaire décent, c’est à dire minimum 1500 euros nets, ce n’est plus 35h/semaine, mais le double ! Tel un chef d’entreprise ! Je ne suis pas certaine que toutes les femmes qui essaient ce type d’activité aient l’esprit d’entreprise…Maintenant, cela peut plaire et tant mieux, mais de là à dire que C’EST l’activité géniale pour celles (et ceux) qui veulent travailler à domicile il y a un pas !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *